Presse - Ca ne peut pas continuer comme ça !


 

 

 

 

Un texte de Thomas Foxart sur la page fb de Dominique Cabrera

 

 

aujourd’hui · 
 
 

 

Ça ne peut pas durer comme ça - Dominique Cabrera.
Le flm reprend un peu le principe de l'idée du Dictateur de Chaplin du sosie qui va prendre la place d'un homme d'état et comprendre par la force de son expérience qu'il peut ainsi modifier l'ordre des choses.
Mais là où Chaplin tissait une farce burlesque et idéaliste, Cabrera est davantage dans la fable politique et si l'on sourit parfois, le film est teinté d'une vraie amertume.
Cabrera ne se montre jamais naïve et sait bien que son histoire tient de la fable, mais dans la dernière partie très émouvante du film, elle replace le politique au cœur même de son sujet et rappelle avec lucidité combien les idéologies ont tué les Idéaux et combien désormais les politiques, pour la plupart servent davantage les intérêts de la finance plutôt que ceux des peuples.
Et dans cette très belle métaphore de l'acteur qui tombe enfin le masque pour reprendre le contrôle et - en quelque sorte - le pouvoir, elle nous parle aussi du rôle fondamental que tiennent (ou devraient davantage tenir) les artistes et les intellectuels dans le maintien d'un ordre politique plus juste et du retour des utopies, des idéaux, de la révolte, de la dénonciation, etc...
Et derrière la fable, se cache un film beaucoup moins métaphorique que prévu et beaucoup plus politique qu'on a l'habitude d'en voir sur nos chaines de télé (bravo à France 2 !) , comme si - mais sous une autre forme - Cabrera retrouvait ici la fougue militante qu'elle avait su déployer dans le si beau Nadia et les hippopotames.
Un excellent téléfilm qui fait honneur au service public (ce qui n'est pas si courant...) dans lequel le génial Aurelien Recoing se révèle absolument magistral dans ce double (et même triple) personnage. Il démontre ici encore l'immense palette de comédien qu'il est capable de déployer.

 

Le regarder est un plaisir immense durant toute la "projection" et je pense que le film lui doit beaucoup.

 

Un article du blog de Jean-Jacques Birgé : http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-jacques-birge/140113/ca-ne-peut-pas-continuer-comme-ca

 

Ça ne peut pas continuer comme ça ! est un film jubilatoire deDominique Cabrera coproduit par France Télévisions (MFP) et la Comédie-Française, la première fiction développée par cette noble institution depuis 1680 comme le souligne son administratrice, Muriel Mayette. Comédie du pouvoir et pouvoir des comédiens s'y renvoient la balle dans une remarquable mise en scène en abîme où la critique politique résonne avec les propositions les plus radicales de la Gauche tandis que s'ébrouent les pensionnaires de la maison de Molière. Les multiples clins d'œil à la réalité ne gomment pas l'habile scénario où le Président de la République en phase terminale est remplacé secrètement par un comédien.

Aurélien Recoing ne joue pas seulement les deux rôles, il montre les deux faces de chacun de ses personnages, aussi graves que comiques. Le film révèle d'ailleurs une pépinière d'acteurs peu vus au cinéma, tous membres de la Comédie-Française, théâtre faisant miroir aux intrigues de l'Élysée ! Dominique Cabrera a réussi à mettre dans sa poche tous ses co-producteurs, son scénario, écrit avec Olivier Gorce, révélant admirablement la manipulation des masses par le pouvoir et la télévision comme la passion des comédiens pour leur métier, le tout avec humour et perspicacité. Les laquais patentés le prendront forcément mal, le public devrait s'en réjouir.

Le film est programmé vendredi prochain 18 janvier à 22h15 sur France 2.

Un article  de TéléLoisirs:

 

Publié dans la rubrique PRESSE . 0 commentaires.

Commentaires

Publier un commentaire.



{ Page précédente } { Page 35 sur 130 } { Page Suivante }